Spectacles

La jeune fille qui portait bien son NON

Une adaptation d’Antigone de Yann Liotard.

Compagnie Les Fruits du Hasard - Création 2022. Petite forme itinérante

Mise en scène et adaptation Coco Bernardis
Avec Annabelle Dodane et Coco Bernardis
Musique d’Annabelle Dodane
Scénographie de Valentin Monnin
Costumes de Daniel Trento
Regard extérieur de Benoît Fourchard

« Il était une fois, dans un pays lointain, une  jeune fille qui s’appelait Antigone. C’était une jeune fille comme les autres sauf qu’elle était princesse. Une princesse compliquée, née dans une famille compliquée. Une jeune fille qui osait, dans un monde d’hommes, être elle-même et marcher le front haut. Une jeune fille qui osait dire NON. »

Le spectacle

Une comédienne et une musicienne en scène pour le récit contemporain d’une tragédie antique, une petite forme itinérante et légère pour cette adaptation d’ Antigone de Yann Liotard qui s’adresse aux enfants à partir de 10 ans.

Comment faire face à l’autorité ? Jusqu’où aller pour défendre ses convictions ?

Antigone est dans la Grèce antique une héroïne, très jeune, qui se distingue par sa ténacité et son audace ; elle est le symbole du courage, de la résistance. Elle pose des questions qui nous interpellent toutes et tous. Cette princesse n’est pas ordinaire, elle diffère de l’image lisse à laquelle nous sommes habitués. Cette tragédie adaptée sans être édulcorée peut être racontée à un public jeune qui pourra se reconnaître à travers cette héroïne déterminée, digne et combative.

Une scénographie épurée et des costumes contemporains ; une musique créée en direct comme la bande-originale de l’histoire.

Ces légendes au travers des siècles n’ont pas cessé de nous concerner. Aujourd‘hui encore, elles parlent de nous, elles nous touchent très intimement. Auprès d’élèves de cycle 3 et plus, entre 10 et 14 ans, qui dans leur cursus, vont étudier la mythologie grecque, ce spectacle rend actuelle et éloquente l’histoire de cette jeune fille engagée.

Poils aux pieds poils partout

POILS AUX PIEDS ET POILS PARTOUT, UNE FACÉTIE VELUE !

Une narration musicale pour les enfants à partir de 4 ans.
Pas de décors, des voix, des poils, des instruments de musique.

Avec une comédienne, une musicienne, un dispositif autonome avec toy piano, senza, ukulélé et violon.
Deux voix pour 3 récits : Une souris qui fait collection de mots, des lapins qui s’embrouillent et un monstre qui rêve de manger des enfants bien tendres…

La méthode Maxwell

Création 2011

D’après une nouvelle de BENOÎT FOURCHARD, publiée aux Éditions La Dragonne (in Clémence et l’acteur nu, recueil de nouvelles paru en 2008)

Sax et électro acoustique : ANTOINE ARLOT
Jeu et voix : BENOÎT FOURCHARD
Regard, écoute : COCO BERNARDIS

LA MÉTHODE MAXWELL EST UNE EXPÉRIENCE SENSORIELLE.

Un spectacle sans image et tout en imaginaire. Une semi pénombre, les spectateurs en cercle sur des transats, des sons qui viennent de partout, de l’intérieur comme de la périphérie, une voix qui murmure à l’oreille de chacun une histoire haletante, inquiétante et toute en suspense, et dialogue avec des saxophones alto et baryton, amples, crus, aériens ou hypnotiques, au gré des ondes et des énergies qui circulent. Des enfants, bien plus adultes que leurs parents. Des parents, qui perdent tout contact avec la réalité. Et remettent les clés de leur destin à l’énigmatique Maxwell. En toute confiance. Un récit implacable, conduit par une fillette de 10 ans.

Les Closeries

Interprètes/lecteurs : Coco Bernardis, Benoît Fourchard
Musiciens : Annabelle Dodane, Antoine Arlot
Contact : LES FRUITS DU HASARD / fruitsduhas@wanadoo.fr / 07 71 12 47 20

En 2008 puis en 2009, à l’occasion du Livre sur la Place, le salon du livre de Nancy, la compagnie proposait une série de lectures/performances musicales. Extraits de romans et de pièces de théâtre, nouvelles et littérature jeunesse furent ainsi lues au cours du salon. L’idée était d’associer littérature, voix et musique improvisée.

Par la suite, la compagnie a poursuivi et affiné la démarche, en s’attachant uniquement à la Nouvelle.

La proposition devient alors Les Closeries et se décline pour toutes sortes de structures et de circonstances : médiathèques, musées, collèges, lycées, en extérieur, en déambulation…

Un.e musicien.ne, un.e comédien.nne, et une ou plusieurs Nouvelles, adulte ou jeunesse, c’est une proposition à la carte, à co-construire avec chaque partenaire.

Pour tout renseignement, contacter la compagnie.

Et c’est d’ailleurs dans la continuité de ces Closeries, et dans cet esprit, qu’est né le festival 12000 Signes, entièrement consacré à la Nouvelle, genre trop peu mis en lumière, dont la troisième édition est prévue en novembre 2022.